RSS

L’éternité des ânes, de Daniel Henriot

18 Fév

Rendre sensible un territoire, le faire vivre, les Ardennes, dont Daniel Henriot est issu, qui figure « une clairière au milieu des légendes ». C’est à son retour d’Afrique à propos de laquelle il note « les fleuves africains m’enlacèrent », qu’il tente de faire sortir de leur torpeur ses souvenirs issus du domaine paternel et lieu de divers drames dont celui de son émancipation, ce qui ne fut pas une mince affaire, lui dont l’ambition n’était qu’une – celle de sa liberté. Après la forêt africaine, amas de choses et menues, Henriot se devait de retrouver la grande symphonie du temps de la forêt, tantôt à la façon du Morand de Parfaite de Saligny, tantôt à la façon de Balzac si minutieux dans ses descriptions, dans les détails pour mieux emprisonner son sujet. Quelle large palette est ici rapportée avec la sérénité de celui qui contemple le monde sans en devenir captif. Son écriture prend de la hauteur, on y trouve dispersées des propositions générales qui lui servent de règle. Témoin d’autres désastres, la guerre, l’Occupation et ses apôtres, il les a vécus avec un détachement jungerien, ce qui lui fait écrire qu’il se considère comme un libre penseur dans une « société du qu’en dira-t-on ». Daniel Henriot n’appartient à aucune chapelle. Il se voit passeur d’un monde dépassé. Il sait que chaque individu a sa longue vue. La sienne consiste à ne jamais cesser de s’instruire. Il est difficile de donner un bon aperçu de la richesse de ces souvenirs dans lesquels Daniel Henriot déroule une existence faite de merveilles et de désenchantements, car cet homme en a vu de toutes les couleurs durant sa vie, contemplé tant de paysages contrastés.

 

Alfred Eibel.

Pierre-Guillaume de Roux éditeur, 264 p., 20,90 €.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le février 18, 2018 dans Uncategorized

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :