RSS

Louis Soutter, probablement, de Michel Layaz

29 Jan

La Suisse est-elle un pays de pâturages et de citoyens paisibles inscrits dans la normalité ? Louis Soutter (1871-1942) en est l’illustration contraire. Bon élève, inerte, sans ressort, violoniste chu d’un tableau de Marc Chagall, par ailleurs dandy à l’exemple de Charles-Albert Cingria (1883-1954), provocateur, dépensier, Louis Soutter reste une énigme pour ceux qui ne se sentent à l’aise qu’en compagnie d’artistes au comportement modéré. Or, Soutter n’appartient pas à cette catégorie. Pénitent, on se demande bien pourquoi, sujet à des bizarreries, mélange de hargne et de résignation, séparé du monde, à la sensibilité inquiète, ce peintre fantasque peignait avec son doigt accouchant d’une œuvre hypothétique à la manière dont l’univers ou un monde en particulier a été formé. Il a longtemps été interné dans un asile de vieillards alors qu’il n’avait que cinquante deux ans. Michel Layaz écrit au sujet de ses représentations : « son œuvre giclée sur une feuille blanche pour dire les plaies et les désirs du corps » ajoutant qu’il dessinait « avec cette régularité irréfléchie, permanente, dans un état d’évidence ». Du point de vue du profil tracé autour de l’ombre d’un visage, on pense à certains films de F.W.Murnau (1888-1931), au théâtre d’ombre indonésien. En moins de quinze ans, Soutter a produit un ensemble graphique parmi les plus impressionnants du XXe siècle. Son pendant en littérature pourrait être Robert Walser (1878-1956) à l’univers fractionné, autre grand instable suisse. Avec retenue, de manière imagée, Michel Layaz suit son modèle à la trace. Grand incompris, moqué, Louis Soutter fut reconnu de son vivant entre autres par C.F.Ramuz et Jean Giono. On s’étonne aujourd’hui de ne pas trouver son nom dans le Larousse ni dans certaines encyclopédies.

Alfred Eibel.
Éditions Zoé, 240 p. 17,50 €.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le janvier 29, 2017 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :