RSS

« L’art n’efface pas la perte. Il lui répond ». Entretiens – 1984-2015 – de Jean-Paul Michel

29 Jan

Imaginez un Blaise de Montluc (1502-1577) poète. Sa violence accouche de poèmes tendus vers la pointe la plus fine du temps. C’est le cas de Jean-Paul Michel. Il fait le siège des mots, les affronte armes à la main, avec véhémence et rapidité d’exécution. Inspiré par Goya, Gauguin, Van Gogh, Cézanne, il veut que sa poésie apostrophe le lecteur, le secoue, le chahute. Que son poème soit gravé dans le marbre ; qu’il devienne une stèle commémorative. Les entretiens rassemblés ici remuent les vieilles valeurs de la fête, dans la perspective d’une façon autre de penser la société et, au bout du compte, qu’il y ait totale adéquation entre les termes choisis et son sujet. Il insiste : « Faire miroiter infiniment le vrai ». Jean-Paul Michel peut paraître archaïque, lui poète, qu’il soit également imprimeur, éditeur, notamment à travers sa maison d’édition William Blake et Cie. Qu’il s’agisse de ses livres ou ceux des écrivains rassemblés, il choisit son papier, ses caractères, sa mise en page. Rien ne doit distraire l’attention portée au poème. Il doit irradier tel le bijou indiscret dans son écrin. Ne répétait-il pas à l’envie que rien ne doit mentir dans un livre. Rien ne doit entraver la marche d’un poème qui, de par sa vigueur, par sa violence, sa rage dirait Georges Bataille, qu’on ne puisse plus le confondre avec une production pléthorique du regret éternel. Tels Georges Bataille et ceux du camp de Jean-Paul Michel, ils tendent vers la transgression « qui seul peut produire la limite comme limite ». Edmond Gillard (1875-1969) a résumé l’éthique du poète : « les vrais poètes ne travestissent jamais les choses, ils ne les habillent pas d’ornements, ils ne les affublent pas d’un costume d’apparat verbal ». L’art n’efface pas la perte…

Alfred Eibel
Éditions Fario, 247 p. 22,50 €.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le janvier 29, 2017 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :