RSS

James Crumley, Fausse piste

01 Août

Estampillé successeur de Raymond Chandler, James Crumley (1939-2008) a pâti de cette comparaison. De plus, on lui reproche d’écrire trop bien. La critique s’y est mise, confondant densité avec style appliqué. Milo, le privé de Crumley, est amené dans ses enquêtes à rencontrer des personnages schnouffés jusqu’aux larmes, des hippies, des homos, pour parvenir à un peu plus de lumière. Un gamin disparaît. Comment s’y retrouver lorsque les individus interrogés se contentent de pratiquer la danse de l’ours. Premier roman de Crumley. On y repère la plupart des ingrédients pimentés de ses enquêtes à venir. L’union fait la force, proclame Milo. À condition de trouver une bonne bouteille sur son chemin. Les déconvenues ne découragent pas notre homme. Crumley pousse son privé dans des sacs de nœuds à peine démêlables. Dans une Amérique dégradée, le pire est toujours certain. Les randonnées sont sans fin. Les embûches s’empilent, les sabotages découragent notre homme. Quant au répit, il ne dure qu’un instant. Pour Milo la seule façon de rendre la violence à peu près acceptable est l’humour. Un humour au rire énorme. Milo est lucide et désabusé. Il se montre consterné devant tant de gobe-mouches, de poires, au point de s’interroger sur l’utilité de l’espèce humaine. Il constate que plus il y a de chômeurs, plus il y a de tricheurs, sans omettre quelques têtes de cochon. Découragé par son enquête Milo, tacticien émérite, ne cesse de faire l’âne pour avoir du foin, une méthode payante. Au bout d’un long chemin, il est à deux doigts d’alpaguer le coupable.

Alfred Eibel.

Gallmeister, 347 p. 23,50 €.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le août 1, 2016 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :