RSS

La fête est finie d’Olivier Maulin

17 Juil

Olivier Maulin nous change de la tombée des romans de la rentrée, bien écrits, esprits brillants, mais rasoir. Victor et Picot ne poussent pas à se défoncer au boulot. L’un est tourneboulé par la musique de Bach, l’autre se remue pour trouver une besogne. Ils finissent par se faire vigiles, chiens en laisse, à surveiller un camping-car convoité, dit le patron, par les Roms. Nos Loubard et Pécuchet, comme dirait Michel Lebrun, se retrouvent plongés dans le sommeil, puis se réveillent, la roulotte roulant à fond de train conduite par un Rom pressé de rentrer en Roumanie. Nos deux indépendantistes se voient piégés, embarqués qu’ils sont dans un roman picaresque digne du XVIIIe siècle. Rien ne leur sera épargné, eux qui ont réalisé le vrai vivre ensemble à deux, hors du monde balisé par les affairistes, sans qualifications particulières, mais pas sans idées ; plutôt rats des champs, aimant la gauloiserie à condition que le mot fasse mouche, en opposition avec l’entourage auquel ils sont confrontés, prêts à asticoter un gaillard de passage, bonne pâte à l’occasion si la fille est bien foutue ; insoumis de nature, irrécupérables pour les causes humanitaires et les pollueurs ennemis jurés de la nature. Victor et Picot sont décidés à leur rendre la vie impossible. Olivier Maulin nous présente des personnages sortis du pressoir, contraints de barboter dans la mare aux conneries, capables de mener en bateau un adversaire. Tout ça est dit avec gouaille, avec santé, à faire chavirer le lecteur, ajoutons un je-m’en-foutisme de bon aloi. Victor et Picot appartiennent à ces rebelles sans cause qui emmerdent les modérés et les hommes des petits arrangements.

Alfred Eibel.

Denoël, 238 p. 18, 90 €.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le juillet 17, 2016 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :