RSS

Café existence, d’Horace Engdahl

06 Nov

Le titre aurait enchanté Peter Altenberg (1859-1919) auteur d’aphorismes saisis à l’improviste. Dans cette lignée large s’engouffre Horace Engdahl, auteur suédois qui se demande si c’est une bonne idée de présenter en France « un livre de réflexions et d’aphorismes ». Pourquoi pas ! La mélancolie fait surface après une représentation. L’égarement, la contemplation, le rabâchage, le cynisme sont autant de panneaux de mise en garde. L’art d’Engdahl est de pousser l’abstraction dans le domaine de l’image. Ce que Kafka a tellement voulu exprimer pousse dans les cordes les foreurs d’intelligence. Ce sont toujours, dit notre auteur, les propagandistes qui font le lit de la terre. Le salmigondis Mein Kampf doit sa réputation, explique Engdahl, à ceux qui tentent de propager une opinion à ceux qui n’en ont pas. Etiemble aurait dit, s’il devait inclure Café existence dans un des volumes Hygiène des Lettres, qu’il s’agit d’une œuvre dégagée. Plaçons ce petit livre sur la même étagère que l’œuvre d’Henri Roorda, d’Edmond Gillard, des Fausses notes de François Debluë, sans omettre Gant de crin, En vrac de Pierre Reverdy.

Alfred Eibel

Serge Safran éditeur

144 p. 15, 90 €.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le novembre 6, 2015 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :