RSS

La grammairienne et la petite sorcière, d’Alain Bonnand.

20 Juin

Aline, une universitaire, rencontre un écrivain pour lui consacrer une étude. Aline est jolie, ce qui rend la chose moins simple qu’elle n’y paraît puisqu’on arrive insensiblement aux galanteries. D’abord vivre hasarde l’écrivain avant de parler littérature. Néanmoins la littérature est un phare pour Adeline. Entre eux pas mal de questions, parfois de réponses biaisées. La recherche du plaisir est la meilleure façon d’éviter la douleur. Dans ce livre prétexte il y a un ton, des moments inspirés, vifs, enlevés, de l’esprit à revendre. Il donne du bonheur au lecteur.

Alfred Eibel.

Serge Safran éditeur

133 p., 15, 90 €.

 

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le juin 20, 2015 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :