RSS

Le grand dieu Pan, d’Arthur Machen, traduit par Paul-Jean Toulet

27 Mai

Combien de cinéphiles des années cinquante n’ont pas rêvé d’adapter au cinéma Le grand dieu Pan d’Arthur Machen (1863-1947) traduit par Paul-Jean Toulet (1867-1920). Daniel Aranjo, le biographe de Toulet, considère cette traduction comme faisant partie intégrante de son œuvre. Qui est le grand dieu Pan ? Un homme nu, un grand Tout, un soleil irradiant, le Diable, l’âme du réel, le maître de la vie et de la mort ? Machen préfère laisser planer le mystère, un voile opaque. Une fois opérée d’une sorte de cataracte au sens figuré du mot, par un docteur démoniaque, une jeune fille glisse dans l’affaiblissement intellectuel. Des convulsionnaires réduisent leurs maris à la mendicité, des suicides inexpliqués se succèdent, des maux étranges font des ravages. Le masque universel nous dérobe-t-il l’Essentiel ? Mais qu’est-ce que l’Essentiel ? La femme, de quels sortilèges est-elle la victime ou la furie ? Richard Matheson se souvenant peut-être d’Arthur Machen a publié Les seins de glace. En quatrième vitesse de Robert Aldrich est un « apologue apocalyptique en forme d’avertissement planétaire ». Le grand dieu Pan nous avertit peut-être d’un péril imminent ? Dans sa préface, Anne-Sophie Yoo écrit que « tout bascule un merveilleux jour d’été, chaud et éblouissant, du pays de Galles, jusqu’à l’obscurcissement graduel puis définitif de l’existence, confinée dans les bas quartiers de Londres ».

Alfred Eibel.

Pierre-Guillaume de Roux éditeur.

150 p. 22 €.

 

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le mai 27, 2015 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :