RSS

Temps glaciaires, de Fred Vargas

12 Mar

Le commissaire est bon enfant dans la reconversion de ce roman policier élaboré par Fred Vargas, dans lequel une femme poste une lettre, trace une lettre de l’alphabet, avant son prétendu suicide. Suicide qui ne sera pas le dernier. Construit comme une fugue avec des détails répétés, la question se pose : que vient faire Robespierre dans cette histoire ? Roman paillard, rythmé, raconté d’une façon légendaire, le lecteur ne peut qu’être saisi par le démon de la curiosité.

 

Alfred Eibel

Flammarion

489 p. 19 €.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le mars 12, 2015 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :