RSS

JEAN-PIERRE MARTINET, LE VENTRILOQUE

11 Fév

Souvenirs d’Alfred Eibel…

Voisins de palier de dix ans, une amitié indéfectible, une complicité qui nous mena sur des chemins qu’on ne recommande pas. Mise à nu des protagonistes, ces souvenirs sont parcourus de fourmillements, de rencontres nocturnes ; d’ébriété, d’errances, de conduites perverses, d’érotisme, d’invectives, de prises de bec dont l’œuvre de Jean-Pierre Martinet porte les stigmates. La littérature y prendra sa part, dans ce qu’elle a de plus secret, mais aussi de plus futile. Enfin, l’humour, la dérision, l’ironie, couronneront cet ensemble.

Alfred Eibel
Écrivain et journaliste, Alfred Eibel a été le premier éditeur de Jean-Pierre Martinet, pour Un apostolat d’A. t’Serstevens. Misère de l’utopie (1975). Il a préfacé la réédition de Jérôme (2009). Les lettres que lui a adressées Jean-Pierre Martinet entre 1979 et 1988 ont été publiées par la revue Capharnaüm (n°2, été 2011) sous le titre Sans illusions…

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le février 11, 2015 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :