RSS

La Terreur, de Patrick Wald Lasowski

08 Août

Rentrée littéraire

Le commissaire Grand-Jacques malade du cancer, spectateur en mars 1793, voit la Révolution défiler sous ses fenêtres. Un faux pas, la sanction est là ; une fréquentation douteuse, condamnation sans rémission. L’alcool pousse le buveur à des propos intempestifs, la guillotine y remédie. La grande Faucheuse fait perdre la tête à ceux qui n’ont pas su tenir leur langue. Détrousseurs de grands chemins, faussaires, cambrioleurs, tentent leur chance dans une année compliquée à laquelle viennent s’ajouter des prostituées égorgées. Premier roman d’un spécialiste du XVIIIe siècle, l’auteur par les seuls faits pose la question du changement : une Révolution n’est pas une soirée de gala.

Alfred Eibel

Le Cherche-Midi éditeur,

360 p. 17 €.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le août 8, 2014 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :