RSS

Christian Estèbe : Toutes les barques s’appellent Emma

27 Juil

Livre de la rentrée littéraire

Steve, persécuté par sa compagne, trouve refuge chez le libraire Jean Achab. Les livres sont autant de blindés face à l’intruse. C’était sans compter sans une jeune vendeuse qui lui tourneboule le cerveau. Défilent un nombre d’écrivains oubliés tels des fantômes. Cette librairie, fourrée de littérature comme on fourre la volaille, nous est présentée par Christian Estèbe, épicurien, à la verve allant parfois jusqu’au défoulement. Après tout, le livre n’est qu’une marchandise périssable. L’arche de Noé dont l’auteur tient fermement le gouvernail, emporte une littérature épargnée par le temps.

Alfred Eibel
Éditions Finitude
188 p. 18 €

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le juillet 27, 2014 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :