RSS

Je suis très sensible, d’Isabelle Minière

11 Juil

Grégoire et Agathe forment un couple convenu. Agathe est prof de philo, Grégoire travaille en usine. La mort du président de la république perturbe la vie de Grégoire. Garçon sensible, l’évidence le surprend ; ce qui n’est qu’une tarte à la crème le stupéfie. Il voit ce qu’il souhaite voir. Isolé, sa sensibilité le dessert, intrigue son entourage. Cet aveuglement l’amène à ne pas voir qu’Agathe et Vivien, un collègue, se rapprochent insensiblement dans la perspective d’un caprice. Grégoire, exemple type d’une dissociation entre l’homme et le monde. Isabelle Minière nous emmène dans un univers inachevé, sourire en coin, de quoi réjouir le lecteur.

Alfred Eibel

Serge Safran éditeur (Livre de la rentrée)
169 p., 14,50 €

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le juillet 11, 2014 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :