RSS

Dernières nouvelles du jazz, de Jacques Aboucaya

23 Mai

Quinze fictions autour du jazz rehaussées de réalités. Cette musique rythme l’amitié des hommes. La tension monte. Jacques Aboucaya communie avec ferveur, tend vers la transparence, sans fausses notes ; vers le dire le plus juste à propos des interprètes les plus illustres, les plus contrastés. Parfois les pionniers se rappellent aux bons soins des joueurs free. Quant aux standards, il faut être en mesure de les renouveler. N’est pas Monk qui veut avec Tea for two.

Alfred Eibel
Editions de l’Âge d’Homme
161 p., 15 €.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le mai 23, 2014 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :