RSS

La chambre d’Hannah, de Stéphane Bellat.

26 Mar

Cinquante ans séparent Pierre Descarrière, 11 ans en 1992, de Hannah, juive, 11 ans en 1942. Et pourtant le fantôme d’Hannah hante la chambre qui fut la sienne, occupée par Pierre. Jusqu’où le rêve est-il extensible ? Que se passe-t-il quand l’Histoire quitte les livres pour le roulis de la réalité ? Que faire si la mémoire connaît des blancs et que l’oubli s’y installe ? Ce roman étrange pose la question essentielle : à ne pas se souvenir du temps passé, comment aménager le temps présent ?

Alfred Eibel.

M.A Éditions, 255 p. 17, 90 €.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le mars 26, 2014 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :