RSS

Romans d’espionnage de la Grande Guerre.

11 Mar

L’excellent François Rivière nous emmène chez des écrivains anglais qui se sont illustrés durant la Grande Guerre. Célèbre (Conan Doyle), inattendu (Rudyard Kipling) et une brochette de méconnus qui parlent de 14-18 comme s’ils y étaient. Des affaires tordues, la peur d’être démasqué, le sang froid devant un cadavre, un homme au pied contrefait qui sait aligner les morts, un train blindé véhiculant un personnage au début de la Révolution russe. La question se pose : un espion travaille-t-il pour le gouvernement qui l’a engagé ? Six romans qui excitent le plus vif intérêt.

 

Alfred Eibel

 

Bouquins, Robert Laffont,

Édition établie et présentée par François Rivière.

832 p., 30€.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le mars 11, 2014 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :