RSS

Tout cela n’a rien à voir avec moi

02 Fév

Comment entendre cette dénégation ? Quel crédit lui accorder alors que tant d’indices matériels renforcent la thèse d’une mésaventure « vécue » ? Monica Sabolo voudrait-elle nous mener en bateau avec ce compte rendu prétendument objectif d’un naufrage sentimental annoncé d’entrée de jeu ? Ces questions, au fond, importent peu, et l’on aurait tort de chercher à démêler fiction et autofiction, dérision et autodérision. L’histoire, minuscule, se nourrit d’elle-même à partir d’une multitude de données éparses. Après avoir piqué à son amant si peu aimant des dizaines de petits briquets, Sabolo reconstitue fiévreusement les étapes de son fiasco en un habile patchwork de citations, images, objets-témoins, notations « scientifiques », messages, constats pince-sans-rire. Sa carte du tendre se compose en toute hâte, comme il convient à une histoire mille fois racontée. L’époque, impatiente, se prête  mal aux ruminations affectives et longs sanglots, elle demande une plume acide, de la concision, une allégresse mordante. Toutes choses que ce jeune auteur nous offre avec brio.

« Tout cela n’a rien à voir avec moi », de Monica Sabolo. J. C. Lattès, novembre 2013

O. E.

 

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le février 2, 2014 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :