RSS

Toutes les nouvelles, de Jean Forton.

30 Déc

 Ces bisbilles qui se mettent en travers de la vie créent des situations insoutenables, des querelles de famille. Jean Forton excelle dans le registre des conflits, dans la fragmentation des souvenirs. On finit par s’attacher à cette ribambelle de provinciaux, un peu nigauds, un peu pingouins. C’est avec un plaisir non dissimulé que Forton les épingle joyeusement faisant scintiller leur vision étriquée du monde. On glisse d’un reproche à un semblant de charité chrétienne. Forton sous son jour le plus accompli.

Alfred Eibel.

Finitude, 270 p., 21 €.

 

 

 

 

 

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le décembre 30, 2013 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :