RSS

Miscellanées

09 Déc

Terreur Apache, de W.R.Burnett

W.R.Burnett (1899-1982)

Une gueule qui inspire la franchise. Un regard droit, le goût de l’écriture ancré profondément, des ambitions littéraires dès son plus jeune âge. W.R.Burnett a vécu ; ce vécu se retrouve dans ses livres les plus connus : Le petit César, Dark Hazard, High Sierra, Asphalt Jungle. Si son style s’est forgé à la lecture de Balzac, Flaubert, Maupassant, Mérimée, W.R.Burnett n’a cessé de s’inspirer du théâtre antique grec. Scénariste de films célèbres, il est l’auteur de plusieurs romans westerns. Lire à ce propos la très remarquable postface de Bertrand Tavernier.

Actes Sud, 213 p., 20 €.

L’armée des pauvres, de B. Traven

Une révolution mexicaine à la française de travailleurs suant sang et eau dans les plantations d’acajou pour enrichir de riches propriétaires terriens qui s’imaginent longtemps pouvoir se tourner les pouces. La révolte grossit de jour en jour, elle met en péril le fauteuil sur lequel s’est installé confortablement le dictateur Porfirio Diaz. Ce roman inédit a été écrit en 1937. Connu en Allemagne sous le nom de Ret Marut, Traven a réussi jusqu’à la fin de sa vie à rester insaisissable, non identifiable, sans domicile fixe, tout en ayant plusieurs domiciles et la faculté de s’éclipser quand bon lui semble sans abandonner le Mexique. Sans nationalité bien définie, il déclare : « Ma patrie est où je suis, où personne ne me dérange, où personne ne me demande qui je suis, d’où je viens et ce que je fais ».

Le Cherche-Midi Éditeur, 400 p., 21 €.

Jean Delumeau : De la peur à l’espérance.

Ce volume réunit deux livres majeurs de Jean Delumeau ainsi qu’une dizaine d’écrits pour la plupart peu connus, voire inédits. Grand historien, il est devenu l’un des principaux essayistes chrétiens de notre temps. À propos d’Une histoire culturelle du péché, Pascal Ory commente : « Entreprendre conjointement une histoire de Dieu et une histoire de l’homme : la formule est forte, le projet ambitieux ».

Édition établie par Pascal Ory, Bouquins/Laffont, 1021 p., 31 €.

La Chine en dix mots, de Yu Hua.

Extraits : Leader « Le leader auquel je pense ici jouissait d’un privilège : quand il passait en revue le grand cortège de la fête nationale du haut de Tian’anmen, lui seul était autorisé à agiter la main pour saluer les masses qui défilaient ».

« […] je m’immergeai dans les narrations limpides et alertes de Lu Xun. Plus tard, j’ai écrit dans un article : « ses narrations percutent le réel avec une telle force qu’elles sont comme des balles qui traversent le corps sans s’y arrêter ». À lire absolument.  

Essai traduit du chinois par Angel Pinot et Isabelle Rabut, Babel, 331 p. 8,70 €.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le décembre 9, 2013 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :