RSS

Les matins translucides, de Philippe Lacoche.

19 Sep

 Un cœur traversé d’une flèche retrouvé sur une page. Un monde englouti qui refait surface. Voici l’heure venue de retourner en Picardie pour le narrateur, revoir les lieux de son enfance, compter les amours perdues ; entendre à nouveau les conflits qui ont écorné l’Histoire et les rockers. La jeunesse savait surprendre, affronter les surprises du lendemain. Dédié aux âmes sensibles, ce n’est pas un mince compliment de dire que chez Philippe Lacoche les cœurs battent la chamade.

Alfred Eibel.

Écriture, 221 p., 17, 95 €.

 

 

 

 

 

 

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le septembre 19, 2013 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :