RSS

Gabriel Matzneff : Séraphin, c’est la fin !

25 Mar

Le bruit court : Gabriel Matzneff a l’esprit de synthèse. C’est vrai. Cet écrivain est très attentif, indifférent aux modes. A toujours refusé ce qui aurait pu améliorer son ordinaire. Cela aurait été au prix de compromissions. Depuis son premier livre à celui-ci, il en endosse seul la responsabilité. Son œuvre est donnée. Elle ne cherche pas à tout prix à capter un public. Elle se défend seule d’être happée par ses groupies. C’est le bel hasard, c’est le bouche à oreille. Matzneff ne nourrit aucune illusion touchant l’avenir de la liberté, de la beauté, des diverses passions qui aura empli sa vie d’homme et inspiré son travail d’écrivain. Il est dans le meilleur sens du mot un voyageur sans bagage. Dans l’attente du pire, toujours certain. Donc, pas une minute à perdre. Foin des questions inutiles. Dans ses chroniques religion et politique se succèdent. En alternance. Païen et chrétien selon la situation. Son blason : « Jouir de l’instant présent ». Mal aimé par ceux qui voudraient le maintenir dans une case. A l’improviste, il jaillit de sa boite sourire malicieux. Il sait que l’époque n’est pas favorable aux écrivains. Il assume, ne se renie pas, fait la nique aux bonnets de nuit. Cet homme peine à dissimuler son impatience. Il est le représentant type d’une catégorie d’écrivains en voie de disparition. Il est entré en écriture comme on entre en religion. Il concilie Chestov, Schopenhauer, Tintin, le cinéma, Casanova, Harry Potter, Agatha Christie. Ne laissons pas passer la chance de le lire : son livre, un jardin des délices.

Alfred Eibel

La Table Ronde, 266 p., 18 €.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le mars 25, 2013 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :