RSS

100 crimes contre l’art, de Karin Müller

23 Déc

L’art attire les prédateurs. Les proies sont multiples, les coupables ne sont pas forcement des déséquilibrés. Les voleurs ne s’attaquent pas qu’à des Rembrandt ou des Vermeer. Plus facile à négocier paraît l’art moderne. Les vandales sont nombreux et ne se ressemblent pas. Ils ne sont pas très clairs avec eux-mêmes dans leur acharnement à souiller des tableaux de grands peintres. Les nazis sont responsables de nombreuses destructions de tableaux ; les bombardements alliés durant la dernière guerre le sont pareillement. L’urbanisme, impitoyable, prêt à déboulonner une statue de grande valeur, n’a pas d’états d’âme quand il s’agit de tracer une route. Ceux qui n’entendent rien à l’art, qui ont entassé des tableaux à une époque où les peintres n’étaient pas encore célèbres, ont sali ce qu’ils considéraient comme des croûtes. Des peintres renommés, mécontent d’une partie de leur production, l’ont détruite sans hésiter. Malin est celui qui dérobe un tableau authentique pour le remplacer par une copie. Le dindon de la farce est celui qui dérobe un tableau qui n’est qu’un faux. Avec talent, et, comme autant de petits romans à suspense, Karin Müller multiplie les exemples, ne cesse d’étonner par la variété des iconoclastes recensés. Précisons que ces hérétiques briseurs d’images se font prendre la plupart du temps ou ne retirent pas grand chose de leurs larcins. Les voleurs amateurs d’art sont-ils des connaisseurs, des experts ? On peut en douter. Ils affrontent la malédiction que ces œuvres d’art paraissent dégager. Pour eux, dérober un tableau portant une grande signature correspond à un exorcisme.

Alfred Eibel

Editions de l’Ecailler, 254 p., 18 €.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le décembre 23, 2012 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :