RSS

A prendre ou à laisser, de Henri Roorda

03 Déc

Eric Dussert a établé et postfacé cette édition du Suisse Henri Roorda (1870-1925) et résumé sa forme d’esprit par ces deux mots : « constats burlesques », ce qui veut dire que notre humoriste, pessimiste joyeux, déniche dans nos actes les plus habituels la part d’absurde qu’ils contiennent. Maître de mathématique au collège classique et au gymnase de Lausanne, Henri Roorda embarrasse ceux dont l’émotion ne se produit pas au moment où elle devrait se produire, et ceux, qui aiment l’humanité en bloc, sans s’intéresser aux individus. Il lui suffit d’observer les passants de face ; après, de les observer de dos, pour en tirer des conclusions définitives qui épateraient un psy. L’attitude altière de ces passants, le balancement de leurs bras pour se donner de l’importance, fascine notre humoriste, particulièrement si ces passants s’enorgueillissent d’un ventre proéminent. Pas dupe pour un sou, Roorda sait que la formule « aimez-vous les uns les autres » émane d’un cerveau pince-sans-rire. Il affirme que ce qui est évident n’est pas toujours convaincant. Il lui arrive de faire l’âne pour avoir du foin quand il interroge le premier quidam venu sur des questions élémentaires de la vie courante, insinuant que les malheurs du monde proviennent d’un vocabulaire mal compris. Persuadé que si le réel est ce qu’on perçoit, le vrai ne peut être que ce que l’on conçoit. Proche d’un Alphonse Allais (1854-1905), il l’est également de ces deux ironistes allemands Leo Slezak (1873-1946) et Curt Goetz (1888-1960) qui eux ne sont pas tirés une balle au cœur comme ce fut le cas de Henri Roorda.

Alfred Eibel

Editions Mille et une nuits, 246 p., 5 €.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le décembre 3, 2012 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :