RSS

Une distance folle, d’Eric Alter

10 Oct

Dès l’instant où Claire décide de quitter Damien, l’excellent décorateur perd pied. Jusqu’ici ses affaires étaient au beau fixe. La disparition de Claire le fait trébucher. Eric Alter décrit la vie d’un homme d’affaires. Vulnérable, dès lors qu’un grain de sable bloque sa vie réglée. Une vie consacrée aux ventes n’est-elle pas en soi insatisfaisante pour ne pas dire assommante ? En ce sens que les jours se répètent au bureau, un leitmotiv alourdi par la charade : pourquoi Claire est-elle partie ? Jour après jour Damien tente d’apporter une réponse, repense à sa vie passée, se laisse aller, noie sa névrose dans l’alcool, s’interroge sur le sens à donner à ses actes les plus habituels. Comme ces vieux films dans lesquels apparaît en surimpression le visage d’une femme, le visage de Claire ne cesse d’être présent à l’esprit de Damien. Il cherche un dérivatif. Des soirées entre copains et copine, entre amis proches. Il veut s’amuser parce qu’il s’ennuie ; il s’ennuie en s’amusant. Les jours passent, se ressemblent, l’angoisse persiste. Les étapes se relaient dans un quotidien peu mobilisateur. La vie qu’on croit la vraie vie n’est qu’un mirage. Claire est-elle à « la recherche de son moi perdu ? ». Damien sait-il réellement ce qu’il veut ? Les personnages sont campés avec aisance et rigueur. La morale la voici : « la vie est un torrent d’éternelles disgrâces ». C’est de Corneille.

Alfred Eibel

Pascal Galodé éditeur, 126 p., 15 €.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le octobre 10, 2012 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :