RSS

Othon et les sirènes, de Pierre Girard

10 Oct

S’il n’est pas larbaldien ne serait-il pas giralducien ? Peu importe, Pierre Girard (1892-1956) est d’abord inclassable. Raffinement de l’écriture, délicatesse, justesse de ton. Ce banquier genevois abandonne le goût de l’argent pour celui de l’indicible. Badaud, il entre dans une pension de famille, fait la connaissance de la patronne, entourée d’étranges créatures sorties d’un album de famille, à quoi s’ajoute un pensionnaire imbu de contradictions. Champollion déchiffrait les hiéroglyphes, Pierre Girard déchiffre l’inanimé qu’il place sur un plan égal à celui des grandes personnes. Les souvenirs se télescopent, les détails se rassemblent, les objets font des clins d’œil, on ne sait plus à quel saint se vouer, on est irradié par une prose qui emprisonne odeurs, couleurs, saveurs, peurs, les nuances du ciel, les mystères embusqués. A regarder de près, notre quotidien est saturé de féeries. C’est à cause de nos idées terre à terre, de nos doutes, de nos aveuglements que nous passons à côté « de ces femmes aux yeux phosphorescents la nuit ». Ecoutons les plus secrets conseils prodigués lors de rencontres éphémères. Soyons sensibles à la pudeur des jeunes filles, à leur grâce, à leur charme fou. Pierre Girard est un intuitif, un fantaisiste, un imaginatif, qui transmet ses plus faibles frémissements sans philosopher. « J’ai envie de vous écrire, parce que je n’ai rien de précis à vous dire » écrivait-il à une correspondante espérant la réjouir par l’étincelle de vie qui allume chacun de ses livres.

 

Alfred Eibel

 

Editions de l’Arbre Vengeur, 78 p., 9 €.

 

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le octobre 10, 2012 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :