RSS

Haut et court, de Philippe Cohen-Grillet

15 Sep

Au départ, un fait divers. Le fils et la fille, leur père et leur mère retrouvé pendus dans le salon  du pavillon familial. Puis vient la fiction. L’écrivain explique comment s’est préparé cette pendaison car il a fallu jouer collectif. A peine si l’acte fatal n’avait pas été mis aux voix. Tout suicide s’entoure de mystère et s’épaissit au fur et à mesure que les jours passent. Geste fatal qu’un voisin n’aurait pu concevoir. Les voisins, peu observateurs, répètent : on n’aurait jamais imaginé une chose pareille. Le père, un chieur professionnel, a du mal à la boucler. La mère ménage la chèvre et le chou. Le fils, un insoumis, un révolté. La sœur, une emmerdeuse de première. Les épisodes se suivent et ne se ressemblent pas. Philippe Cohen-Grillet, l’esprit vif, la plume ardente, nous invite à un départ à la retraite d’un gars qu’on envie. A moins qu’on pense bon débarras ! Le fils travaille dans l’alimentation. Une association caritative vient prendre régulièrement des produits à la veille de n’être plus consommables, pour les distribuer non sans grandeur d’âme, à de pauvres bougres qui ont perdu depuis longtemps leurs papilles gustatives. Le fils fait la connaissance de Caroline (il y pense sans cesse) secondé par un prof de français dans la débine. Et nous, devant l’avalanche des livres de la rentrée avons tiré des futurs décombres, ce petit livre frondeur, destiné, dirait-on, à ceux qui aiment se payer la tête des autres.

Alfred Eibel

Le Dilettante, 252 p., 17 €.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le septembre 15, 2012 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :