RSS

Les chagrins de l’Arsenal, de Patrice Delbourg

06 Sep

Patrice Delbourg aime jouer avec les mots délaissés. Ce romancier poète et chroniqueur littéraire avoue son penchant pour les rebelles. Il n’hésite pas à donner le coup de pied de l’âne à une ribambelle d’écrivains vaches sacrées auxquels on ne touche pas sous peine de crime contre l’humanité. Il met en scène un zigoto de première, Thimothée Flandrin, un livricide qui parque dans un Drancy littéraire, plumes distinguées, détenteurs de prix littéraires, académiciens, candidats à la postérité, avant de les envoyer par wagons entiers dans les camps de l’oubli. Imagine-t-on une seconde Proust finir comme Mademoiselle de Scudéry ? Pour conserver la forme Thimothée conseille de repousser la littérature bourrative, les pigistes de l’âme qui soupirent, les érotomanes qui ne voient pas plus loin que le bout de leur sexe. Il en veut à ces « opus qui lui avaient pourri sa jeunesse », constate que les bons écrivains sont souvent les grands absents des manuels scolaires. Convenons que nous chargeons trop nos bibliothèques. Un vide grenier, évacuer une cave, quand la saison s’y prête, n’est-ce pas du bonheur ! Dans ce monde pressé trouve-t-on encore le temps de feuilleter un livre ? Une chose est sûre, ne pas manquer André Hardellet, Raymond Guérin, Emmanuel Bove, Georges Hyvernaud, Henri Calet, Louis Calaferte et le gros Charles-Albert, la tête ceinte d’un foulard bleu, enfourchant sa bicyclette, destination la vaste campagne, marauder dans les jardins fruitiers.

Alfred Eibel

Livre de la rentrée littéraire 2012

 

Le Cherche-Midi Editeur, 320 p., 18,50 €.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le septembre 6, 2012 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :