RSS

Communiqué

11 Juil

Vient de paraître :

 

Dépouille d’un serpent de Roger Judrin

Editions de l’Arbre Vengeur, 142 p., 12 €.

 

Commentaire :

Avez-vous lu Judrin ? N’hésitez pas à y aller voir. Audiberti, Jacques de Bourbon-Busset, Jacques Chardonne, Michel Déon, Etiemble, Jean Paulhan ont reconnu en lui un maître, un écrivain abrupt avec naturel. George Perros a pu écrire qu’il suçait la langue française à petits coups.

Alfred Eibel

 

Commentaire :

De Judrin je n’avais lu qu’un texte dont j’ai oublié le titre et qui me semble être un recueil d’aphorismes. Dépouille d’un serpent est une fabrique d’aphorismes. Dans ma bouche, c’est un compliment, mieux, un éloge. On peut même ouvrir le livre au hasard, il y a toujours un aphorisme. Parfois plusieurs se suivent.
J’apprécie particulièrement le chapitre sur ces 60 jours qui ébranlèrent l’Occident parce que c’est une manière très originale de les raconter. Et puis je me sens proche, sur le Coran et les Évangiles, d’un Judrin à l’évidence mystique parce qu’individualiste.

Alain Paucard

 

 

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le juillet 11, 2012 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :