RSS

Une cerise pour couper le jeûne, de Hafez Khiyavi

19 Mai

Sept miniatures, sept histoires de voisinage dans une petite ville de province où tout le monde se connaît. Des histoires qui se compliquent par des chamailleries autour d’un petit sujet qui brusquement arrive sur le tapis. Les habitants s’y cramponnent, en font plusieurs fois le tour. C’est dans leur habitudes. Voici donc des contes oraux passés à l’écrit, arrivant dans leur grande simplicité et, littéralement parlant, dans leur plus grande nudité. Superstitions et croyances sont de la partie. Accents sacrés des dialogues affirmés comme des sourates. L’écart le plus élémentaire dans la vie passe pour un sacrilège. Il y a des rites auxquels on n’échappe pas, les potins autour d’une tasse de thé qui distillent un peu de chaleur humaine. Chaque nouvelle est un récitatif, mobilise le sacré, plongé dans un climat où se mélangent tous les parfums de l’Orient. Cela dit, le jeûne est à l’ordre du jour. Une cerise à ce moment-là, est-ce bien indiqué ? Savoir négocier les feuilles de vignes est un art, monter à dos de chameau un exploit. Soupirs et pleurs font partie du tableau. Ce qui n’empêche ni enlèvements ni exécution. La question se pose : comment se débarrasser des tabous qui emprisonnent une société suite à de longues habitudes ? Les histoires que nous raconte Hafez Khiyavi ne manquent pas de sel. Raison de plus pour se désaltérer aux sources fraîches de ces textes qui surprennent, déroutent, l’humour étant  l’ingrédient consubstantiel. Il faut tenter de temps en temps à s’abandonner à des féeries un peu tirées par les cheveux.

Alfred Eibel

Serge Safran éditeur, 182 p., 17 €.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le mai 19, 2012 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :