RSS

L’homme qui aimait les îles, de D.H. Lawrence

05 Mai

Le héros de D.H. Lawrence quitte le monde et ses turbulences. Il rêve d’une île. Une fois installé, il sent la nécessité d’être secondé. Il fait venir un couple pour alléger ses difficultés. Ce couple n’amène que le désordre. Dès lors, l’ermite se met en quête d’une île nouvelle, réconforté par le saut dans un « autre infini ». Le tumulte des vagues crée d’étranges sensations. La mer, rien que la mer, le ressac. L’homme se croit épié ; se sent prisonnier de forces mystérieuses. La solitude n’est pas aisée. Une troisième île est envisagée ; cette fois, s’impose la présence d’une compagne. Le héros de D.H. Lawrence rêve d’îles des Hespérides, de jardins merveilleux, de pommes d’or. L’île du bonheur, le pays du sourire. Que de déconvenues, de rêves, mélangeant réalité et légende ! Loin du tumulte de la société que l’on fuit on n’atteint pas la félicité espérée. L’âme du héros est une embarcation fragile. Il est le rescapé d’événements qu’il ne maîtrise pas. D.H. Lawrence ne croit pas à un monde de pure perfection dès lors que l’imprévisible est en embuscade. Dégoût devant le fait accompli, perturbé par de nouvelles responsabilités. S’adapter, c’est s’adopter. L’île de la tranquillité est une utopie. Ce récit d’une grande sobriété fait entendre la voix de la raison, la vérité de l’impossible, par la couleur et le rythme, l’ébranlement direct de la sensibilité. La discorde déboule lorsqu’on force sa nature.

Alfred Eibel

L’Arbre Vengeur
15, rue Berthomé
33400 Talence
www.arbre-vengeur.fr

 

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le mai 5, 2012 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :