RSS

Hôtel de la solitude, de René Laporte

05 Mai

Né en 1905, mort en 1954, à 48 ans, des suites d’un accident, René Laporte n’a pas connu la gloire de son vivant. Philippe Soupault, André Beucler, Claude Roy, George Ribemont-Dessaignes, d’autres, ont reconnu son grand talent. D’une trentaine de livres publiés, celui-ci apparaît comme une incontestable réussite, un livre inspiré, un miracle en quelque sorte. Jérôme Bourdaine, bavard, joueur, coureur, s’enquiert de solitude dans un hôtel de la Côte d’Azur. Une mise à l’abri. Pour les clients de l’hôtel, miraculés d’une époque qui lance ses derniers feux, le spleen et les regrets sont les derniers soubresauts d’une longue crise d’asthme. Jérôme s’est engagé dans une cure de silence, une aphonie, avec flegme, en supplément un brin d’insolence, dans cet établissement où le mauvais goût a ses grandeurs qu’on ne dispute plus. Laporte écrit : « Il était maintenant en sentinelle devant les dernières lumières autorisées d’Europe ». Les pensionnaires absorbent, aspirent, respirent. L’imprévisible prend Jérôme de court lorsqu’arrive accompagnée d’un mari très réservé, Zoya, slave mystérieuse de par son naturel, un alliage de Diana Wynham et de Madame Chauchat tirée de la Montagne magique. Jérôme ne peut résister à son charme ; il fait le siège de Zoya. Mais la forteresse n’est qu’un triste mirage. Ce long poème en prose nous enchante par une suite de bonheurs d’expressions. Quelque chose de pressé anime René Laporte. Avec le recul du temps force est de constater qu’on savait écrire tandis que disparaît un autrefois aujourd’hui si séduisant.

Alfred Eibel

Le Dilettante, 124 p., 15 €.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le mai 5, 2012 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :