RSS

La conquête du monde, de Sibylle Grimbert

16 Fév

Triompher sans gloire. Loin de l’idée que se fait Ludovic de la réussite professionnelle. Devenir riche ; peu à peu, par palier. On suit Ludovic avec intérêt. Très vite on déchante. On s ‘aperçoit qu’il bouscule les codes de la bienséance. Les ratés accompagnent sa volonté de conquête. Historien d’abord, il devient avocat. A-t-il visé trop vite trop haut ? Sibylle Grimbert dissèque avec une remarquable minutie ce qui a amené Ludovic à dérailler. Ses remarques blessantes à l’égard d’une jeune femme lui valent remontrances et jugements rapides. Son attitude aurait probablement été différente si on lui avait porté plus de considération, si on lui avait reconnu plus de gravité. Alors, pour se venger de ceux qui ne s’attachent qu’aux apparences, il décide de se fustiger, de se saborder, de se parodier, traçant de lui un portrait-charge, amplifiant son inconstance. Maniaco-dépressif, il en veut à la société de manquer d’imagination, de gaieté, persuadé que la désinvolture pimente l’existence. Comme le note Sibylle Grimbert, Ludovic est un homme sans particularité, un personnage approximatif, doué pour presque tout, c’est-à-dire n’excellant nulle part. Il appartient à cette catégorie d’hommes pour qui le mot vocation n’a plus de sens ; qui se sentent égarés dans un monde qui ne sait plus à quel saint se vouer. Le fin mot de l’histoire pourrait être ce mot d’Oscar Wilde qui écrivait que l’ambition est le dernier refuge des ratés.

Alfred Eibel

Editions Léo Scheer, 306 p., 19 €.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le février 16, 2012 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :