RSS

Le bar des menteurs, d’Indrid Nahour

08 Jan

Dans l’esprit de la narratrice, Paris est un labyrinthe rempli d’inconnus, visages plombés, lèvres étroites, regards qui fusillent, ergotant sous des prétextes futiles. Pour elle, le moment est venu de fuir, de se ressourcer, grâce à Claude, le pérégrin, qui lui recommande Henri, empoté à Noirmoutier, station balnéaire des biberonneurs, dont Le bar des menteurs est l’emblème. Elle y rencontre les naturels habitués à batifoler dans les vignes du seigneur. A coups de phrases cinglantes, la fuyarde haute comme trois pommes s’affirme en rouspétant. Un rien l’enflamme, la porte à sourire, l’étonne, met cette anticonformiste en ébullition. Elle intègre le fait que les piliers de bar se vantent d’avoir la dalle en pente ; qu’ils pourraient adopter comme slogan : choisir ou conduire, il faut boire. Leur cirque à coups de gnôle ils le font bien, déclarent qu’il est vain de chercher le bonheur ailleurs que dans le jus de la treille ; refoulent leur timidité, déversent une cascade de bons mots. Plus il en tombe, plus les verres se remplissent. La narratrice est aux anges. Grâce à cet estaminet en vue, elle retrouve son indépendance. Les paroles n’attendent qu’un collectif de braillards les soutenir en musique, soiffards sympathiques aux surnoms qui leur collent au gosier. Rescapés du travail, ces libertaires s’alcoolisent pour se déprendre d’une société dont ils revendiquent le statut d’évadé. Dans ce livre qui suinte par tous les pores l’autonomie de l’individu, Yves Martin reconnaîtrait les siens, Jean-Pierre Martinet les naufragés du zinc du Café des Glycines, sous le regard bienveillant de Robert Giraud.

Alfred Eibel

Le Cherche-Midi Editeur, 118 p., 13 €.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le janvier 8, 2012 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :