RSS

Pour Genevoix, de Michel Bernard

26 Déc

A quinze ans, Michel Bernard découvre les récits de guerre de Maurice Genevoix (1890-1980) et ses souvenirs d’ancien combattant rassemblés en cinq volumes sous le titre Ceux de Verdun (1916-1923). C’est plus qu’une révélation, cette lecture conditionne son attitude vis à vis de la littérature, qui se justifie, dit-il, si elle donne le sentiment d’une puissance palpable, c’est-à-dire s’appuyant sur une nécessité absolue. Des années plus tard, reprenant cette lecture Michel Bernard ressent semblable urgence, le pouvoir d’approcher les personnages pris de frisson et de peur, d’entraîner le lecteur au combat, de l’amener aux éboulis, de faire voir les soldats pétrifiés dans leurs derniers gestes par un obus ; d’entendre siffler les tirs invisibles ; d’imaginer les morts en boule pelotonnés à d’autres morts ; d’éprouver ceux qui n’eurent pas la chance de sauver leur peau pris au piège d’une guerre de position dans les tranchées des agonies. L’œuvre entière de Maurice Genevoix crée chez Michel Bernard une adhésion totale. Il suit pas à pas l’itinéraire d’une vie, ce qui lie Genevoix à son pays de Loire, sa tendresse pour les gens, les bêtes, les landes, les étangs. Pour Michel Bernard, cela veut dire sentir venir à soi les mots dans leur plénitude, sauver un pan de l’histoire de France ; considérer la nostalgie comme un ferment. Tout cela était concevable grâce à l’école, à une époque où l’on apprenait le monde réel, l’école n’étant pas encore là pour panser les plaies. On perçoit dans ce livre hommage que le bel aujourd’hui n’est plus ce que nous vivons.

 

Alfred Eibel

 

La Table Ronde, 200 p., 16 €.

 

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le décembre 26, 2011 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :