RSS

Noa Noa, de Paul Gauguin

18 Déc

Grâce au libraire Sylvain Goudemare, Noa Noa, récit introuvable, enfin accessible. Il garde la saveur des îles de Tahiti si improbable à transmettre à un lecteur autrement que par la palette du peintre ce que tente Gauguin (1848-1903) : faire épouser ses impressions d’un monde authentique pour subjuguer celui qui le lit, faire appel à ses sens, traduire les vibrations qu’il ressent lors de ses séjours à Tahiti. Ne plus entendre parler de civilisation, c’est le désir fort de Gauguin, rejoindre le bonheur du primitif, ne plus réagir à l’exemple de ces sceptiques que la civilisation occidentale a façonné. « Tout est beau – tout est bonté – tout est clarté » note un de ses amis le poète Charles Morice (1861-1919) à propos de ce récit. Gauguin découvre ce qu’il n’imaginait pas, « une île heureuse, terre délicieuse » où l’éclat des visages inspire le peintre. Vivre pleinement, veut dire accepter les heures fraîches, réveiller les esprits, réveiller les dieux, partager l’amour avec des jeunes tahitiennes. Leur présence crée la magie des lieux qui pousse Gauguin à s’abandonner aux sortilèges des îles. La béatitude c’est cela que cherche à traduire Gauguin par des mots, par des émanations soudaines de lumière. Sa vie est des plus compliquées nous rappelle Sylvain Goudemare dans sa préface, un modèle du genre, qui raconte les tribulations du manuscrit de Noa Noa et les infortunes du peintre. On apprend à connaître son caractère déroutant. Gauguin écrit : « tout fut tranquille, tout le monde heureux, joyeux et pas mal ivre ». Il rêve à ces jeunes filles à l’œil tranquille qui n’ont pas besoin de discours pour capter les âmes.

Alfred Eibel

Editions Bartillat, 135 p., 10 €.

 

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le décembre 18, 2011 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :