RSS

Milieu hostile, de Thierry Marignac

13 Déc

Septième roman du cycle « russe » inauguré par Thierry Marignac en 1988. Livre difficile à résumer. Une kyrielle de manèges, de poursuites infernales le compliquent. Nous suivons le vagabondage du bonhomme Dessaigne, facilitateur pour ONG en Russie, ex-traducteur, etc., entre Paris, la Russie et l’Ukraine. Russes et Ukrainiens sont à couteau tiré, ont des comportements d’ivrogne. Dessaigne dans ses bottes de sept lieues franchit baratineurs, marchand de fruits frelatés, combinards qui se sucrent au passage dans une Europe de trafiquants de produits pharmaceutiques. On se bouscule pour se raccorder au marché le plus juteux. On est cupide, c’est vrai, mais en respectant les formes démocratiques. Pendant ce temps, les coups de pied de Vénus dans une Ukraine rongée par les maladies vénériennes. Quand des individus accourus de partout se mettent à la contrebande, se fraient un chemin dans un espace en décomposition, affrontent des clochards biberonneurs, on peut parler de mondialisation. Quant à l’amour, il s’exécute en hâte, entre deux soucis qui pointent à l’horizon. Parmi les hippogriffes, arrive Ira, « sirène éthylique, femme éponge des grands fonds de bouteille », égérie se dressant au centre des survivants d’un enfer de vidange, taillé dans une prose à burin. Sévère et terrible, sans tendresse, selon Edouard Limonov, Thierry Marignac fait circuler le sang dans une réalité aux allures de fiction où le slave se cabre « devant les diktats de la post-démocratie de l’union européenne du XXIème siècle ».

Alfred Eibel

Editions Baleine, 279 p., 16 €.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le décembre 13, 2011 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :