RSS

Daniel Garcia et Janine Marc-Pezet : C’était Bory

17 Nov

Qui se souvient de Jean-Louis Bory ? Qui se souvient du phénomène ? De ses joutes avec Georges Charensol sur le cinéma au Masque et la plume ? Qui se souvient de cet agrégé de lettres  classiques, longtemps enseignant, né en 1919, prix Goncourt à 26 ans pour Mon village à l’heure allemande ? Non content d’écrire des romans, Bory est journaliste au Nouvel Observateur. Il adapte pour la télévision Balzac, Barbey d’Aurevilly. Il devient scénariste de Riccardo Freda. Écrivain engagé, trublion de gauche, il est l’ami de Jacques Chardonne. Paul Morand aimait son style direct, familier, canaille. Tout cela ne ressemble-t-il pas à une Atlantide engloutie dans nos mémoires défaillantes ? Autrement dit, cet homme à la prodigieuse vitalité est tombé dans l’oubli, de par l’incuriosité de nos hommes des cavernes. Les éditions Cartouche le repêche, le commémorent, encouragent le lecteur à y aller voir de plus près. Jean-Louis Bory était un homme brillant, enthousiaste, porteur d’une vaste culture qu’il savait monter en épingle avec panache. Hanté par la vieillesse, ne dissimulant pas son homosexualité, iconoclaste, précurseur des événements de mai 68, il avait le rire communicatif. Puis, tout à trac, la dégringolade, l’auto-flagellation, se dépouillant de son plumage, se présentant comme un hâbleur professionnel. Il se suicide en 1979. On trouvera dans ce volume des textes inédits, une rencontre avec Colette, des pages sur le snobisme, le synopsis d’un film et sa voix conservée en deux CD inclus dans le livre.

Alfred Eibel

Éditions Cartouche, 122 p., 28 €.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le novembre 17, 2011 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :