RSS

Modernité, d’Italo Svevo

10 Nov

Avec Una Vita (1892), Senilita (1898) et La conscience de Zeno (1923), Italo Svevo (1861-1928) trouve sa place entre Proust et Joyce. Industriel dans les années 20 il est appelé à se rendre à Londres pour ses affaires. Il débarque à la charnière de deux mondes. Les fiacres se raréfient ; l’automobile apparaît plein d’ostentation et accélère. Svevo y voit un affrontement entre la vitesse et la bienveillance des hommes habitués à prendre leur temps. Dans ces chroniques publiées dans la presse triestine, il découvre l’ouvrier réclamant un meilleur salaire. L’obtenant, il quitte le centre ville, s’installe dans un quartier tranquille. Londres bouillonne. « A peine le monde du travail se profile-t-il à l’horizon que les plus riches fuient » remarque Svevo qui aligne les points de vue, met en évidence les contradictions d’une société en pleine mutation. Remarque, que l’aversion envers le peuple allemand est une vieille histoire. Admet qu’on puisse changer d’avis dix fois par jour selon les personnes que l’on rencontre. La vie, dit-il, n’est ni belle, ni laide, elle est originale. L’originalité des londoniens l’épate sans le séduire. Svevo est l’homme des diagnostics. Il observe les prémices d’un monde en devenir qui annonce la globalité de ce que nous vivons, ses incompréhensions, ses coutumes, ses mœurs, dans une Europe bigarrée. Il rapporte ce mot inattendu de Trotski : « L’Angleterre est un pays terrible ».

Alfred Eibel

Finitude, 149 p., 15,50 €.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le novembre 10, 2011 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :