RSS

Stoner, de John Williams

01 Oct

Recommandée par l’écrivain Colum McCann, Anna Gavalda s’est lancée dans la traduction du roman de John Williams (1922-1994). Traduction réussie. Pourtant, à premier abord, rien qui puisse séduire dans ce bouquin de plus de trois cents pages consacrées à la vie de William Stoner, fils de paysan, menant une vie de labeur, allant à l’université en échange de travaux agricoles chez un parent qui le loge. Un universitaire shakespearien émérite le gronde, le guide, l’aide à passer son diplôme. Le voilà prof à l’université sans autre ambition que d’y rester. Stoner est gauche, un peu dans la lune, pour qui la littérature est un rempart contre les accidents de l’existence. C’est un solitaire candide. Installé dans la routine il rencontre Edith, son ange salvateur. Il l’épouse, aura une fille, puis une maîtresse. On s’attend à quelques bouleversements. On en sera pour ses frais. Surprise, à aucun moment on ne lâche le livre car la manière habile, paisible dirons-nous, de raconter les petits riens d’une vie quelconque est terriblement prenante. John Williams est un narrateur hors de pair qui se tient tout au long du roman d’une objectivité peu commune, d’une forme de distance qui fait que, une fois embarqué, on ne peut plus quitter le roman. Il ne laisse rien passer, sans trop en dire, pousse doucement son histoire, se garde de prendre le lecteur à revers. Il s’installe dans des jours qui se suivent et qui se ressemblent avec une constance qui finit par avoir raison du lecteur, emporté jusqu’à la dernière page.

Alfred Eibel

Le Dilettante, 380 p., 25 €.

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le octobre 1, 2011 dans Uncategorized

 

Une réponse à “Stoner, de John Williams

  1. Nico

    février 6, 2012 at 2:54

    Une lecture qui m’a surtout ennuyé…

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :