RSS

Au fil de l’eau suivi de Haikais. Les premiers haïkus français.

24 Sep

En France, où l’engouement pour les « japonaiseries » date du XIXème siècle, la découverte du poète japonais Basho (1644-1694) amena quelques uns à s’essayer au haïku. Eric Dussert nous les présente, nous propose un échantillonnage de ceux qui pratiquèrent cette miniaturisation du langage. Le haïku est un poème de trois vers composés de dix sept syllabes réparties en deux vers de cinq syllabes et un vers de sept. Julie Wright, préfaçant les haïkus de son père Richard Wright, parle de « pépite de poésie », des instantanés faits pour éblouir. Par analogie, le tracé accéléré d’une seule main du calligraphe faisant éclore une fleur. Ce type de virtuosité est un champ inépuisable de registres divers et de thèmes. C’est un peu comme si Francis Ponge avait poussé le souci d’exactitude et de dépouillement jusqu’à l’extrême. Le haïku est une litote, une métaphore, un croquis pris sur le vif. Louis Scutenaire s’en approche qui fait claquer l’élastique de sa pensée. Le poète suisse Emile Gardaz, à l’écoute du quotidien, tend vers cet interstice de la pensée qui laisse propager des ondes concentriques. Pour Roland Barthes, les haïkus sont des impressions brèves, des interrogations. On peut aussi définir le haïku en disant que c’est un trait d’esprit dépouillé, badin, un montage cinématographique de courtes séquences. Contrairement à ce qu’on raconte, le haïku n’est pas l’ancêtre du SMS.

Alfred Eibel

Editions Mille et une Nuits, 152 p., 4 €.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le septembre 24, 2011 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :