RSS

La maison Matchaiev, de Stanislas Wails

18 Août

Point de départ de ce premier roman : une maison en Bourgogne. Matchaiev, l’ancien, vient de passer l’arme à gauche. Ses trois enfants héritent. Que faire d’une maison dont les murs retiennent du vécu ? Vera est là, Anne, Maël, Joshua, Corinne. Le livre est construit en séquences, tourne autour de dialogues plus vrais que nature, petits clichés sympathiques, expressions convenues, un peu mécaniques, mais indispensables si l’on veut qu’entre héritiers de vingt à trente ans le courant passe. Waits saisit la bonne tonalité de ces dialogues, le débit, les exclamations répétées pour pallier la vie monotone qui attend. On se bat les flancs pour trouver une bonne solution pour la maison. Vider son sac est impératif. Il arrive aux héritiers de poursuivre une conversation entre eux sans trop savoir pourquoi, ça fait partie de la situation. Pour le plaisir de raisonner, d’avancer des arguments, tenter de convaincre ou réciter : on avisera. Ce qui importe, faire croire qu’on est bien dans sa peau, dans le coup du monde tel qu’il est. On accouche de banalités, pourquoi pas, pourvu que la forme sache bien les envelopper. L’écriture de Stanislas Wails vise à reproduire les multiples facettes d’une famille décontenancée par ce qui leur arrive, au caractère mouvant, au type de langage spécial, qui est la conséquence de leur jeunesse assortie de puérilité, surtout lorsqu’on s’affole. On quitte à regret les membres de cette famille comme on quitte une bande de copains.

Alfred Eibel

Serge Safran éditeur, 250 p., 17 €.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le août 18, 2011 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :