RSS

Place des savanes, de Jean-Claude Pirotte

12 Août

Peu importe le sujet : le crime d’un inconnu dans une auberge, un curieux paroissien flanqué de deux geishas, un garçon qui s’inquiète, se torture ; des individus occupés à reconstituer le puzzle autobiographique de l’auteur qui considère la vie comme une suite d’interrogations, d’épreuves, de réponses biaisées. On dirait un convive dans une taverne se déplaçant de table en table un verre de vin à la main pour allumer des conversations. Nous sommes en présence d’un raconteur d’histoires réfractaire à ce que la vie veut imposer, prêt à ranimer des vieilles nostalgies faites d’insolite, d’humour et d’impertinence. En somme, voler le temps que les autres laissent filer. « Surtout pas d’idées ! Des images, rien que des images, voilà ». Des images qui jouent à cache-cache, s’affranchissant d’une vie prévue d’avance, avec l’objectif de faire naitre des merveilles ; provoquer les repères et les relais de la sensibilité ; répercuter les échos intimes. Les détours de la prose de Jean-Claude Pirotte enserrent le désir, retiennent les sensations, inventent des souvenirs pour les faire vibrer dans leur plénitude. Les dialogues s’enchainent promptement dès lors que la convivialité entre en scène. Le conteur est à son affaire. On le suit dans un bar où s’inventent des recettes, où une femme épaissit le mystère qui l’entoure, devant un patron silencieux qui apprend à boire à des clients drôles d’oiseaux.

Alfred Eibel

Le Cherche-Midi, 141 p., 15 €.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le août 12, 2011 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :