RSS

A travers tous les miroirs, d’Ursula Priess

31 Juil

La fille de Max Fritsch (1911-1991) raconte son père. De la difficulté à porter le nom d’un écrivain célèbre, un écrivain fort en gueule suivant les circonstances. Entre Ursula et Max se noue une forte amitié, de l’estime. C’est insuffisant. Suivant l’humeur, la tendresse est au rendez-vous. Quand on se quitte ou quand on se retrouve. Elle ne pouvait affleurer qu’entre deux portes, quand Max Frisch posait ses bagages ou au contraire quand il embarquait pour une destination nouvelle. Il aura vécu à Rome, à Zurich, à Locarno, à Berlin, à Venise, à New-York, européen dans l’âme et citoyen du monde. « Je l’aimais comme j’ai aimé toutes les femmes de mon père, c’est-à-dire beaucoup ». La plus connue se nomme Ingeborg Bachman (1926-1973) femme de lettre autrichienne, auteur de romans, de drames radiophoniques. Elle est sur la même longueur d’ondes que Frisch. Elle pense que le malheur des hommes tient à un défaut structurel de la société. L’image du monde dans lequel évoluait Max Frisch ne pouvait que le mettre en colère. Tout au long de ce témoignage bouleversant on assiste entre père et fille à de l’incompréhension, de la distance ; à des instants de bonheur? Un comportement très élastique. On apprend le peu de tolérance dont faisait preuve Frisch envers les êtres négligents. Bien après sa mort, Ursula Priess cherche encore à savoir qui était son père. De lui elle hérita la bougeotte et son goût pour l’amour renouvelé. Elle constate qu’il n’est pas facile de trouver sa place dans un monde périlleux.

Alfred Eibel

Éditions Zoé, 157 p., 17 €.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le juillet 31, 2011 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :