RSS

Garde à vue – Rencontres et Entretiens, d’Alfred Eibel

19 Juil

Alfred Eibel adore les écrivains. Ils lui rendent bien. Ils se confient à lui  sans façon, dans des interviews qui ne ressemblent à aucune autre. On a pu les lire dans le Quotidien de Paris, Valeurs Actuelles ou encore Magazine Hebdo. Il serait dommage d’oublier ces bons mots, ces gardes à vues, comme aime à les évoquer l’auteur. Jean Dutourd n’y va pas de main morte. Il s’épanche comme jamais et reconnait Dickens comme son mentor. Fritz Lang, dans la chambre 12 de l’hôtel Louxor, attend celui qu’il appelle le Rhinocéros. C’est le philosophe Theodore Adorno que verra entrer Eibel ! Patrick Raynal raconte Faulkner, Le Bruit et La Fureur bien avant Tandis que j’agonise. Maurice G. Dantec a décidé une fois pour toute qu’il était un Nord-Américain de langue française. Et Françoise Sagan parle d’argent mais aussi de livres et de cinéma. Elle est belle la route d’Alfred Eibel, jalonnée de rencontres incroyables et de romanciers qui ne pratiquent guère la langue de bois. On la souhaite encore longue, le journaliste sait faire parler les grands de ce monde, on n’exigera pas de savoir quels sont les moyens employés.

 Stephanie des Horts

Editions le dauphin vert, 318 pages, 18,50 €

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le juillet 19, 2011 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :