RSS

Les terribles, de Raphaël Sorin

09 Juil

Rencontres avec des personnages, des écrivains. Maintenant dites-vous bien une chose, bande de ploucs, semblent sous-entendre ces joyeux lurons détenteurs de multicartes de l’écriture. Ils poussent le nez du lecteur ailleurs, parce qu’ils sentent, flairent, perçoivent, frissonnent, s’enfièvrent, vibrent, bousculent nos habitudes, nous tétanisent. Raphaël Sorin nous réserve des surprises : rendez-vous pris avec Benjamin Peret l’incorruptible, Cravan le cavaleur, Vaché s’en va-t-en guerre, Marcel Duhamel surplombe la Série Noire. William Burroughs braqueur d’identités. Sorin confesse Vladimir Pozner, James Hadley Chase, Narcejac sans son Boileau, G.-J. Arnaud château d’eau du polar, Pierre Siniac « le Samuel Beckett des fauchés », le Manchette trahi par le cinéma, San-Antonio dans sa plénitude, Pierre Prévert, Ed McBain et Henri Robillot aussi. Nous lui conférons le statut d’écrivain puisque c’est un grand traducteur de la Série Noire. Est présent Robert Mitchum, briseur de silence, Arletty bien d’autres. Sorin a un tour de main particulier. Il sort de sa réserve, se mobilise, met ses choix en perspective, les soutient à bout de bras favorisé par une prose secouée comme une Underwood en marche. Ce recueil est un coup de pied dans la fourmilière littéraire. A moins que ce soit le coup de pied de l’âne. Sont regroupés des engagés volontaires, loin des partis pris. Sorin ouvre des fenêtres sur des patios inconnus où sirotent des solitaires.

Alfred Eibel

Finitude, 166 p., 16 €.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le juillet 9, 2011 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :