RSS

La Duchesse de Singapour, de Sophie Jabès

22 Mai

A Singapour se retrouvent Eva et son mari Pierre ; mais Pierre ne cesse d’enjamber les capitales, ses affaires d’abord. Il laisse sa femme seule s’enfoncer lentement dans un Etat où les dames seules restent forclose dans la chaleur vacante, le désœuvrement et un semblant d’activité donnant l’impression d’être inséparables. Sophie Jabès rend cela dans ses infinis chatoiements. Le ciel est tiède, l’ai conditionné, les rites immuables, les sourires de rigueur. La retenue est essentielle. Le monde pourrait s’effondrer au moindre écart. Les Françaises résidentes passent leurs journées à arrondir les angles dans le paradis des angles arrondis ; à quoi il faut adjoindre de riches Chinoises qui minaudent ou font leur mijaurée ; à quoi il faut arrimer de mystérieuses rencontres. C’est le cas de la Duchesse dont la réputation est telle qu’elle ne peut se résumer, étant indéfinissable, en dépit de commentaires insidieux, dans un monde en apesanteur. Apathie rime avec torpeur, tiédeur avec saveur, moiteur avec mollesse. Eva va découvrir que la Duchesse a sa morale : « glauque et collante ». Avec cette à la recherche du temps perdu singapourine Sophie Jabès nous promène avec un beau talent dans une société qui ne cesse de se lisser, d’embaumer chaque minute, de distiller des remarques saugrenues, d’arracher des soupirs à l’âme des femmes tout en les étourdissant par des parfums lourds.

Alfred Eibel

Editions Pierre Guillaume de Roux, 251 p., 20 €.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le mai 22, 2011 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :