RSS

Occupe-toi d’Arletty ! de Jean-Pierre Lucovich

03 Mai

On s’amusait comme des fous à Paris sous l’Occupation, on s’en mettait plein la lampe, la ville semblait peuplé de femmes sans maris. Le One two two de la rue de Provence tournait à plein régime. Boxon réputé, il recevait les meilleurs de la Wehrmacht, collabos, Gestapo, basse police, actrices célèbres. Tous banquetaient ensemble ; tous, s’affairaient à décapsuler la roteuse à tour de bras. C’est dans ce contexte qu’Arletty recevait des petits cercueils et des menaces de mort. Fils de flic, Jérôme s’installe détective privé. Une singulière traversée de Paris attend ce jeune homme chargé par Arlette de découvrir les coupables. Jérôme enquête, interroge Yvette, la femme de chambre d’Arletty, Carette, Suzy Solidor, une comtesse. Est-ce la Résistance qui en veut à Arletty ? Et que vient faire ici Dita Parlo ? Une chose est sûre, Jean-Pierre Lucovich s’est mobilisé pour nous mettre dans le bain. Rien ne manque, ni Mireille Balin, ni Viviane Romance, ni Ginette Leclerc, ni Rina Ketty ; on sifflotait couché dans le foin avec le soleil comme témoin dans ce Paris indécent et amoral, monde de la nuit peuplé d’individus peu fréquentables, de gens pas toujours recommandables, de salopards, de crapules; d’ordures qui, grâce à la dextérité de l’auteur ne facilitaient pas la tâche de Jérôme, un garçon bien sous tous rapports naviguant entre délateurs, trafiquants, notaires véreux, assureurs marrons et gigolos, tous plein de hâbleries.

Alfred Eibel

Plon, 248 p., 19 €.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le mai 3, 2011 dans Polar

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :