RSS

Marie-Jeanne. Une vie française, d’Alain Paucard

25 Avr

« Aux yeux du souvenir que le monde est petit » écrivait Baudelaire. Monde étroit de la famille animé par ses petits conflits, monde enchanté et banal où nait et grandit Alain, monde des Paucard. Et pour qu’il puisse nous toucher, il se doit d’être simple, authentique, vrai. C’est la raison pour laquelle il nous rejoint. Il suffit d’une réflexion, par instants, pour que nous éprouvions dans l’immédiateté de la lecture ce petit frémissement qui fait que la vie d’autrui recoupe ici et là nos propres impressions d’enfance. On se sent alors comme irradié par une vie qui n’est pas la nôtre, par la magie de l’écrivain qui raconte sans chercher à analyser, en y allant franco pour faire revenir avec bonheur à la conscience, des contenus oubliés. Marie-Jeanne, la grand mère, représente l’axe autour duquel se construit Alain l’enfant en des circonstances chaque fois différentes au fur et à mesure qu’il grandit. Côté grands parents demeurent les éclats de la Grande Guerre ; côté parents, l’Occupation, ses craintes et ses contraintes, le marché noir, la joie d’être venu au monde au moment de la Libération sous l’oeil attentif de Marie-Jeanne. Une jeunesse somme toute ordinaire pour le fiston, cancre et cinéphile, sur les sentiers d’une gloire incertaine. Il y a dans ce livre infiniment d’émotion contenue, de retenue, ce qui n’empêche pas vers la fin de sentir cette émotion s’aviver.

Alfred Eibel

Alphée, 77 p., 10 €.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le avril 25, 2011 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :