RSS

Une famille et une fortune, d’Ivy Compton-Burnett

27 Fév

« Nous avons tous nos petites idiosyncrasies » constate un membre de cette famille particulièrement volubile. Ivy Compton-Burnett (1884-1969) est l’auteur d’une vingtaine de romans dont l’action se situe presque toujours entre 1885 et 1901 ou implicitement à l’époque edwardienne. Dans une vaste demeure vivent deux frères, la femme de l’un d’eux, ses quatre enfants. Ils accueillent, charité chrétienne oblige, une tante désargentée, estropiée et acariâtre. Constitué uniquement de dialogues ce roman ne dit rien ni sur le cadre ni sur les circonstances, laissant les personnages s’exprimer eux-mêmes. Ils ratiocinent, ont des sourires entendus, possèdent une inappétence intellectuelle à faire frémir, participent au jeu à qui paraîtra le plus idiot. Au demeurant envieux, dissimulés, misérables, vachards, caustiques à l’occasion. « J’ai énormément de respect pour son manque de curiosité, c’est une chose que je ne pourrais jamais acquérir »observe un membre de la famille parlant d’un parent proche. Conflits de générations, goût immodéré de l’argent, tartufferies multiples, impassible mais bourrés de reproches, cette famille se déchire à belles dents masquant sa mesquinerie sous des dehors d’un savoir-vivre éprouvé, manipulant un humour où l’aigreur se taille la part du lion, hâbleur pour peu qu’on s’apprête à confondre l’un des membres de cette charmante communauté en accentuant leurs petites tares physiologiques. Tous les ingrédients se trouvent réunis chez Ivy Compton-Burnett pour enchanter le lecteur à l’esprit mal tourné.

Alfred Eibel

Libretto, 348 p., 1

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le février 27, 2011 dans Polar, Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :