RSS

Oui…, de Murielle Renault

01 Fév

A quand l’accord indéfectible unissant pour la vie un couple fraichement émoulu devant le maire ? Sur un coup de tête, Benjamin déclare sa flamme à Juliette. Juliette se méfie, change d’avis. Benjamin se tâte. Sur ce prétexte qui paraît mince Murielle Renault a bâti une histoire qui nous a séduit. Elle aborde les multiples facettes d’un engagement, nous embarque dans un drôle de marivaudage. Pour Benjamin le cœur balance entre envie et audace, entre engagement et dérobade, entre complémentarité et le quand dira-t-on des copains. Surtout quand l’un d’eux en pinçait pour Juliette. Benjamin, lui, a connu une femme avant d’avoir trouvé chaussure à son pied. Les tourtereaux passent leur temps à se justifier, à se couvrir, à s’expliquer, à s’étendre sur les motifs de leurs sentiments, à s’éprendre et à se dépendre, à se reconquérir. Les parents sont frustrés, ne sont pas mis dans le secret des dieux ; ils se sentent rejetés et en font tout un fromage. Le lecteur prêtant l’oreille aux on-dit, amusé par les ragots du jour qui n’en finissent pas, par ces tergiversations, tenant compte de l’esprit mal tourné qu’on peut lui prêter, ne peut qu’être enchanté par cet exercice de haute école. Honni soit qui mal y pense. Conscient par l’expérience que les happy-ends sont très souvent trompeurs.

Alfred Eibel

Le Dilettante, 288 p., 20 €.

 

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le février 1, 2011 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :